Les violences psychologiques, jeudi 28/11 à La Garde

Séance du jeudi 28 novembre 16h00 à La Garde (Auditorium Gérard Philipe) animée par Henri Roig.

LES VIOLENCES PSYCHOLOGIQUES : UN MAL RÉSISTANT, UNE MENACE PERSISTANTE

Les violences psychologiques ont toujours fait partie des instruments de maltraitance que certains humains ont réservé à leurs contemporains.
C’est pourtant très tardivement, que des dispositions ont été prises pour dénoncer et traiter ces agissements, responsables de fortes souffrances.

A partir d’une information généraliste, éclairée d’une situation vécue, le conférencier propose de présenter les éléments d’installation des violences psychologiques, les conséquences individuelles et collectives de ces situations, leur traitement et en priorité leur prévention.

Si l’environnement professionnel a été visé par les premières mesures correctives, c’est dans l’environnement familial, relationnel, social que la vigilance et les interventions se sont ensuite focalisées, avant d’élargir leur implication dans le monde scolaire et de l’apprentissage.

Nul individu n’est protégé des agissements de ce type à son encontre, et c’est donc bien une réelle menace qui pèse dans notre environnement proche et quotidien ,qui exige vigilance et réactivité.

Les pulsions en milieu de vie, mardi 12/11 au Pradet

Séance du mardi 12 novembre 14h30 au Pradet (Espace des Arts) animée par Alain Fondacci, Psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris.

Parler des pulsions en milieu de vie c’est essayer d’évoquer avec une certaine pudeur les remaniements psychiques auxquels chacun de nous se trouve confronté face au vieillissement ou à la suite de déconvenues plus ou bien supportées.

Je me souviens par exemple de la première fois où une femme assez jeune me proposa son siège dans le bus ! Ce sont les formes et les possibilités de ce qu’on appelle travail de deuil – parfois sans trop savoir de quoi il s’agit – que nous regarderons ensemble…

Correspondance entre art et musique, jeudi 07/11 à La Garde

Séance du jeudi 07 novembre 16h00 à La Garde (Auditorium Gérard Philipe) animée par Bruno Rodriguez.

LA MUSIQUE ET LES BEAUX ARTS A LA RENAISSANCE

Cette conférence mettra en évidence les correspondances esthétiques, philosophiques, religieuses entre la musique , la littérature et les Beaux Arts (peinture, architecture et sculpture) durant la période de la seconde renaissance et du maniérisme, d’abord à Rome jusqu’en 1527 (date du sac de la ville) puis à Venise. Cette conférence sera illustrée par de nombreux exemples à la fois musicaux, picturaux, architecturaux, et sculpturaux .

La conférence sera suivie par un concert de I’ ensemble de chanteurs Quinte et Sens.

Le cinéma d’Ingmar Bergman, jeudi 17/10 à La Garde

Séance du jeudi 17 octobre 14h30 à La Garde (Salle Justin Mussou) animée par Kamel Benkaaba, Historien du Cinéma

Ingmar Bergman est peut-être le cinéaste qui représente le mieux l’apogée du cinéma d’auteur européen. Il a exercé et exerce encore aujourd’hui un pouvoir de fascination de tous les instants en raison de la complexité de son œuvre.

Parmi les thèmes que l’on peut recenser dans la filmographie du réalisateur suédois, on trouve l’absence et le silence de Dieu, la mort, la peur de la solitude, les déchirements du couple ou le théâtre.

Ces thèmes caractéristiques de l’univers bergmanien ont apporté une approche nouvelle du traitement des questions existentielles au cinéma.

La conférence montrera en quoi le cinéaste suédois a redéfini les potentialités de l’art cinématographique et pourquoi il demeure une influence majeure pour les réalisateurs contemporains..

Le cinéma de Luchino Visconti, mardi 15/10 au Pradet

Séance du mardi 15 octobre 14h30 au Pradet (Espace des Arts) animée par Kamel Benkaaba, Historien du Cinéma

Considéré comme l’un des plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma et comme l’un des plus grands metteurs en scène de théâtre et d’opéra, Luchino Visconti a marqué de son empreinte indélébile ces pratiques artistiques.

L’aspect le plus remarquable de l’art de Visconti est l’attention qu’il porte aux différentes dimensions temporelles du récit. Visconti a par exemple nourri pendant de nombreuses années le projet d’adapter à l’écran l’œuvre monumentale de Marcel Proust À la recherche du temps perdu (1913-1927).

Même si ce projet ne sera jamais réalisé, la filmographie de Visconti présente de nombreuses affinités avec l’univers proustien. Le caractère pluridimensionnel du temps est remarquablement formulé par  Tancrède, le personnage du Guépard (1963) interprété par Alain Delon : « Pour que tout reste comme avant, il faut que tout change ».

La conférence mettra en évidence l’importance du temps chez Visconti  aux niveaux thématique et formel à travers l’analyse d’extraits de ses films.

Fake-news et post-vérité, jeudi 19/09 à La Garde

Séance du jeudi 19 septembre 14h30 à La Garde (Auditorium Gérard Philipe) animée par Philippe Granarolo, Docteur en Philosophie

L’expression « Fake News » est devenue si populaire qu’elle a été désignée mot de l’année 2017 par le dictionnaire anglais Collins. Simple plaisanterie ou mensonge destiné à tromper, il faut d’abord apprendre à se repérer dans la jungle des Fake News avant d’explorer leur mode de diffusion.

Les Fake News sont-elles le signe que nous sommes entrés dans le monde de la « post-vérité » ? Qu’en aurait pensé un philosophe tel que Nietzsche qui prophétisait à la fin du XIXe siècle la mort prochaine de la vérité ?