Le cinéma d’Ingmar Bergman, jeudi 17/10 à La Garde

Séance du jeudi 17 octobre 14h30 à La Garde (Salle Justin Mussou) animée par Kamel Benkaaba, Historien du Cinéma

Ingmar Bergman est peut-être le cinéaste qui représente le mieux l’apogée du cinéma d’auteur européen. Il a exercé et exerce encore aujourd’hui un pouvoir de fascination de tous les instants en raison de la complexité de son œuvre.

Parmi les thèmes que l’on peut recenser dans la filmographie du réalisateur suédois, on trouve l’absence et le silence de Dieu, la mort, la peur de la solitude, les déchirements du couple ou le théâtre.

Ces thèmes caractéristiques de l’univers bergmanien ont apporté une approche nouvelle du traitement des questions existentielles au cinéma.

La conférence montrera en quoi le cinéaste suédois a redéfini les potentialités de l’art cinématographique et pourquoi il demeure une influence majeure pour les réalisateurs contemporains..

Le cinéma de Luchino Visconti, mardi 15/10 au Pradet

Séance du mardi 15 octobre 14h30 au Pradet (Espace des Arts) animée par Kamel Benkaaba, Historien du Cinéma

Considéré comme l’un des plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma et comme l’un des plus grands metteurs en scène de théâtre et d’opéra, Luchino Visconti a marqué de son empreinte indélébile ces pratiques artistiques.

L’aspect le plus remarquable de l’art de Visconti est l’attention qu’il porte aux différentes dimensions temporelles du récit. Visconti a par exemple nourri pendant de nombreuses années le projet d’adapter à l’écran l’œuvre monumentale de Marcel Proust À la recherche du temps perdu (1913-1927).

Même si ce projet ne sera jamais réalisé, la filmographie de Visconti présente de nombreuses affinités avec l’univers proustien. Le caractère pluridimensionnel du temps est remarquablement formulé par  Tancrède, le personnage du Guépard (1963) interprété par Alain Delon : « Pour que tout reste comme avant, il faut que tout change ».

La conférence mettra en évidence l’importance du temps chez Visconti  aux niveaux thématique et formel à travers l’analyse d’extraits de ses films.

Fake-news et post-vérité, jeudi 19/09 à La Garde

Séance du jeudi 19 septembre 14h30 à La Garde (Auditorium Gérard Philipe) animée par Philippe Granarolo, Docteur en Philosophie

L’expression « Fake News » est devenue si populaire qu’elle a été désignée mot de l’année 2017 par le dictionnaire anglais Collins. Simple plaisanterie ou mensonge destiné à tromper, il faut d’abord apprendre à se repérer dans la jungle des Fake News avant d’explorer leur mode de diffusion.

Les Fake News sont-elles le signe que nous sommes entrés dans le monde de la « post-vérité » ? Qu’en aurait pensé un philosophe tel que Nietzsche qui prophétisait à la fin du XIXe siècle la mort prochaine de la vérité ?

Annulation de la séance UTL6 du 14 mai au Pradet

La séance du mardi 14 mai 2019 à 14h30

Peut-on explorer le territoire de la mort ?
Lucie BERTRAND-LUTHEREAU
LE PRADET (Espace des Arts)

est ANNULÉE

en raison d’un empêchement de dernière minute de l’intervenante

Merci de votre compréhension

Cette séance sera reprogramée le 23 mai à LA GARDE

Flânerie romantique autour de G. SAND et CHOPIN

Télécharger (PDF, 56KB)

Jeudi 25/04 2019 à 14h30 à LA GARDE -Auditorium  salle Gérard Philippe conférence sur “Flânerie romantique autour de G.SAND et CHOPIN” par M.H RAMOS.

Mon parcours: formation littéraire: études de Lettres modernes (master).

George Sand: auteure que j’ai étudiée dans un premier temps en autodidacte, ensuite dans le cadre de ma reprise d’études .

Il en découle un travail de conférences que j’adapte selon le public : adulte ou scolaire.

J’anime également un atelier-lecture au Café-Culture à Toulon: cela consiste à présenter un auteur, une oeuvre ou un artiste

Thèmes et artistes abordés: George Sand, Prévert,Charlotte Salomon, Camus, etc…

Cycle Patrice Chéreau : Ciné-Lecture : “Phèdre”  / Ciné-Lecture : “La Reine Margot”/ Atelier-Lecture “Les enfants de Patrice Chéreau”, d’après l’ouvrage du comédien Marc Citti

Cycle Marguerite Duras: pendant 2 ateliers-Lecture

Egalement,dans le cadre du café: je présente les oeuvres de jeunes auteurs toulonnais

Je suis également  auteure de Poésie et Théâtre

En pièce jointe: la présentation de la prestation                  

Mme Ramos

 

 

 

 

 

 

 

STANLEY KUBRICK son oeuvre cinématographique

Prochaine conférence le mardi 02/O4/2019 à 14h30 au PRADET – Espace des Arts :  “STANLEY KUBRICK”  par K. BENKAABA  Enseignant universitaire à Copenhague.

 

En treize films, Stanley Kubrick a marqué de son empreinte indélébile l’histoire du cinéma. La principale caractéristique de son œuvre est sa profonde cohérence. Il a revisité des genres populaires tels que le film noir, le film d’horreur, la science-fiction… et leur a conféré une nouvelle dimension. L’unicité de sa filmographie est due à sa conscience aiguë des possibilités du médium cinématographique :

 “Ce qu’il y a de mieux dans un film c’est lorsque les images et la musique créent l’effet (…). Je serais intéressé de faire un film sans aucun mot (…). On pourrait imaginer un film où les images et la musique seraient utilisées d’une façon poétique ou musicale, où une série d’énoncés visuels implicites seraient faits plutôt que des déclarations verbales explicites. Je dis on pourrait imaginer car je ne peux pas l’imaginer au point d’écrire vraiment une telle histoire, mais je pense que si cela se faisait, ce serait utiliser le cinéma au maximum. Il serait alors totalement différent de toute autre forme ‘art.”  Stanley Kubrick

Dans quelle mesure les films les plus importants de Kubrick nous proposent-ils une odyssée audiovisuelle? Cette question nous permettra

d’explorer en profondeur le travail du cineaste

Kamel Benkaaba a enseigné l’histoire du cinéma et l’analyse filmique à la faculté des lettres et des sciences humaines d’Aix en Provence. Il enseigne actuellement au département Média, Cognition et Communication de l’université de Copenhague dans les domaines suivants :” Le cinéma scandinave”, “Théories et analyses de la fiction”, “Les séries télévisées”, ” Les théories de la culture et de la communication” et” Le cinéma européen contemporain”