Camus : la décisive enfance du quartier pauvre, mardi 10/05 au Pradet

Séance du mardi 10 mai 2022 à 14h30 au Pradet (Espace des Arts) animée par José LENZINI, Écrivain et spécialiste de Camus.

L’homme que je serai si je n’avais été l’enfant que je fus !” s’exclame
Camus alors qu’il est au sommet de sa gloire. Et de fait, son enfance et son
adolescence à Belcourt (un quartier populaire de la banlieue d’Alger) auront
été déterminantes.

Un appartement étroit où cohabitent cinq personnes dans un silence quasi
permanent car la mère d’Albert, sa grand-mère et son oncle sont analphabètes et s’expriment peu.

Pas de confort : ni eau courante, ni électricité, et des toilettes communes sur le palier… Mais, le gamin s’épanouit grâce à la plage toute proche, les copains, le foot et… l’instituteur qui est sévère mais respecté. Il est un père de substitution pour le jeune Camus qui n’a pas connu son père mort dans les tranchées alors qu’il n’avait que quelques mois !

C’est au “quartier pauvre“, comme il l’appelle que son univers et son œuvre
trouvent leurs racines. C’est au contact des gens humbles et soumis qu’il apprend sa morale d’homme et d’écrivain lui qui deviendra le porte-voix de ceux qui n’en n’ont pas !


Biographie de José LENZINI

Né à Sétif en Algérie, il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages. C’est un spécialiste d’Albert Camus auquel il a consacré 5 livres – dont un paru chez Actes Sud – et une BD.

Il est également l’auteur de nombreuses biographies dont celles de Barberousse (Actes Sud), Aurélie Picard (Belfond), Germain Nouveau (Cahiers de l’égaré) et Moulaud Feraoun (Actes Sud).

Il a coécrit un livre avec Boris Cyrulnik (Mécheri un préfet musulman sous Vichy) paru en novembre 2021 chez Odile Jacob. Il prépare avec Boualem Sansal un ouvrage sur Camus et la prémonition des terrorismes.

Sherlock Homes, l’homme qui n’a jamais vécu et qui ne mourra jamais, mardi 26/04 au Pradet

Séance du mardi 26 avril 2022 à 14h30 au Pradet (Espace des Arts) animée par Bernard SASSO, Docteur en Histoire.

En 1887, dans le magazine londonien « The Strand » paraît la première aventure de Sherlock Holmes. Elle est écrite par un jeune médecin désargenté, Arthur Conan Doyle, qui dans ses nombreux moments de loisir laissés par un manque de clientèle, s’est lancé dans l’écriture. Ce personnage fictionnel, allait rapidement connaître un succès si retentissant qu’il allait presque éclipser le nom de son créateur.

Plus de 130 ans après, Sherlock Holmes, connaît une popularité universelle amplifiée par de récents films et séries télévisées. Et cela sans compter la multiplication des Sociétés Sherlock Holmes à travers le monde, les études savantes ou même les pastiches des aventures « canoniques » devenues désormais une catégorie à part entière du roman policier. C’est ce personnage iconique  qui « n’a jamais vécu mais qui ne mourra jamais » que présentera Bernard Sasso.

Carmen, mythe moderne, mardi 15/03 à La Garde

Séance du mardi 15 mars 2022 à 14h30 à La Garde (Auditorium Gérard Philipe) animée par Yves STALLONI, agrégé de lettres modernes, docteur d’État ès lettres, professeur honoraire de Chaire supérieure.

La cigarière de Séville prénommée Carmen, a acquis une célébrité universelle grâce essentiellement à l’opéra éponyme de Georges Bizet, opéra le plus joué au monde d’après les spécialistes, inspiré d’une nouvelle de Prosper Mérimée portant le même titre.

Le personnage, depuis, a été l’objet de diverses récupérations, de multiples commentaires, au point de constituer un véritable mythe féminin.

En nous interrogeant, à partir des œuvres, sur les composantes de ce mythe, on mesurera combien Carmen, par son choix de la liberté, notamment en amour, son goût de la transgression et du défi, peut incarner une figure de femme émancipée d’une saisissante modernité.

Science… nerf de la guerre, mardi 22/02 au Pradet

Séance du mardi 22 février à 14h30 au Pradet (Espace des Arts) animée par Claude CESARI, Professeur honoraire des Universités, Physicien.

L’homme se distingue des autres espèces animales par sa capacité d’éliminer massivement ses concurrents. Ainsi la guerre fut-elle l’une des lignes de force de l’histoire avec de fortes répercussions sur nos sociétés.

A partir du 19ème siècle, elle passe très rapidement du stade artisanal au stade industriel (les deux conflits mondiaux…) puis à celui de la guerre «High Tech» (guerre du golfe… ).

C’est alors que l’innovation technologique, prend toute son importance : la connaissance du noyau atomique en temps que réservoir d’énergie, les télécommunications, l’intelligence artificielle correspondent à des avancées considérables qui eurent d’immenses répercussion dans la conduite des conflits armés.

D’Archimède à Fermi et Te/Ier, en passant par Turing, nous analyserons le lien qui se tissa tout au long de l’histoire entre la science et la guerre. Mais si la science et la technologie ont indiscutablement optimisé nos possibilités de destruction, il faut aussi souligner avec force qu’elles ont aussi contribué à sauver beaucoup de vies humaines.

C’est cet aspect, plus méconnu, que nous développerons ensuite.

Tenter de comprendre la politique étrangère de Recep Tayyip Erdoğan, mardi 25/01 au Pradet

Séance du mardi 25 janvier à 14h30 au Pradet (Espace des Arts) animée par l’amiral Georges PRUD’HOMME, Contre-Amiral, ancien Directeur du Musée National de la Marine.

Une tentative d’analyse de la politique étrangère actuelle de la Turquie.

Depuis la tentative de coup d’état en 2016, les réactions tant intérieures qu’extérieures du Président Recep Tayyip Erdoğan, Président autocrate de la Turquie sont imprévisibles.

Très hostile à la campagne du président Macron contre le « séparatisme » islamiste en France, le président turc, a publiquement émis l’espoir de voir la France « se débarrasser le plus tôt possible d’Emmanuel Macron », dont il avait mis en doute la santé mentale deux mois auparavant.

Or le ministre turc des Affaires étrangères a déclaré à Lisbonne, le jeudi 7 janvier 2021, que la Turquie était prête à « normaliser » ses rapports avec la France.

Quels sont nos intérêts et ceux de l’Europe vis-à-vis de la stratégie expansionniste d’Erdoğan, dans un monde méditerranéen oriental en crise ?

Report de l’UTL6 du 9 novembre “Pandémie, et après, ce sera comme avant ?”

En raison d’une contrainte d’agenda, l’intervenante Lucie BERTRAND-LUTHEREAU ne pourra assurer sa conférence “Pandémie, et après, ce sera comme avant ?” du 9 novembre au Pradet.

La séance de l’UTL6 est donc reportée à une date ultérieure.

Merci de votre compréhension pour ce report indépendant de notre volonté.

Prochain rendez-vous, le 30 novembre à 14h30 avec
L’Acupuncture : preuves et pratiques
Docteur Olivier GORET
LA GARDE (Auditorium Gérard Philipe)

Pedro Almodovar : Mise en scène du désir et labyrinthe des passions, mardi 19/10 à La Garde

Séance du mardi 19 octobre à 14h30 à La Garde (Auditorium Gérard Philipe) animée par Kamel BENKAABA, Enseignant en études cinématographiques à l’Université de Copenhague.

Pedro ALMODOVAR est le réalisateur espagnol le plus connu de sa génération.

Auréolé  de nombreux prix à travers le monde, l’artiste ibérique a développé un  style unique placé sous le signe du désir, tel que l’atteste le nom de sa société de production cinématographique El Deseo.

Sa maitrise du récit filmique lui a permis d’explorer le labyrinthe des passions humaines et de livrer des portraits de personnages inoubliables.

Cette conférence s’attachera à cerner les différents éléments qui caractérisent le style si particulier de Pedro ALMODOVAR.

Saint-Exupéry : Écriture et Aventure, mardi 12/10 au Pradet

Séance du mardi 12 octobre à 14h30 au Pradet (Espace des Arts) animée par Yves STALLONI, agrégé de lettres modernes, docteur d’État ès lettres, professeur honoraire de Chaire supérieure.

Saint-Exupéry, personnalité riche et contrastée, mena une existence tumultueuse bien que brève, à la fois héroïque et romanesque, au point de s’approcher du mythe et de nous détourner de l’œuvre.

Or, parallèlement à sa vie de pilote, d’aventurier, de séducteur, il fut un réel écrivain dont l’œuvre occupe une place unique dans l’histoire de la littérature du XXème siècle.

C’est de cette interaction entre une vie d’action et une activité d’écrivain que souhaite traiter cette causerie qui voudrait montrer comment, dans son cas, l’aventure conduit à l’écriture.